Étrange, oui c'est sûr, mais aussi et surtout pleine de coïncidences étranges!

Tout commença ce matin. Je me lève tant bien que mal, en retard, loupe mon train (c'est le destin),et là je tombe dans un wagon plein de femmes qui tricotent, crochètent, ou canevatent... Comme j'ai rien d'autre à faire je les observe. Je regarde la femme qui canevate car elle s'agite, elle prend du fil vert pomme, et en profite pour faire un petit check-list du reste de ses fils, les démêle un peu. C'est pile à ce moment que je vois un truc un peu bizarre. Je regarde plus précisément, et oui, en effet c'est bizarre. Cette dame à une toute petite main, genre main de lilliputien, et qui n'a que deux doigts. C'était très étrange. Bref, mais ce n'est pas fini, parce que bon, ok, c'est bizarre, mais le pire c'est quand elle se sert de sa main, on aurait dit un petit crabe qui se servait de sa pince... Bouh, c'était un spectacle assez horrible à regarder. Comme je suis sadique, je n'ai évidemment pas pu m'empêcher de penser à comment j'allais raconter ça à ma super copine sadique elle aussi à ses heures!

La journée passe, je bosse, etc.

Je reprends le métro pour rentrer enfin chez moi. Et là, deuxième curiosité.
Cette fois-ci, je vous rassure, c'est moins horrible, mais c'est tout aussi surprenant! Je vois donc, non loin de là une dame noire en face de moi, assise sur un strapontin. C'est étrange hein?  Mais oui! c'est ça le pire! C'est que justement, cette dame noire, bin elle était blanche! Comment eussé-je fait pour la reconnaître me direz-vous?! Tout simplement, parce qu'elle avait des cheveux crépus, certes blonds, mais crépus, un nez épaté, de grosses lèvres... bref, des caractéristiques de gens de couleur noire. A une exception près: elle avait la peau blanche, alors que ça se trouve elle parlait même l'africain! (inside joke dédicacée à Claudia qui ne lit pas mon blog)

Suite du prériple. Je sors du métro pour aller prendre le train de banlieue, et là, je vois une autre dame, appuyée contre un mur et qui a l'air d'attendre quelqu'un. Elle est de face, et elle se contorsionne tellement qu'on dirait qu'il lui manque un bras. Je passe. Mais comme là bonne petite curieuse sadique que je suis, je me retourne pour vérifier si oui ou non la demoiselle est contorsionniste. Et bien non! Il lui manque bien un bras, que je pouvais aisément ne pas distingué depuis mon point de vue.

Voilà, fin du voyage. J'ai eu ma dose d'étrangeté pour aujourd'hui!

Ps: je viens de me souvenir, vendredi, j'ai croisé un nain claudicant à béquilles...