Réaction après avoir lu un article dans Cosmo "Qui est cette fille qui veut mon mec?"...
Le plus de cet article? Il décrypte les filles qui vous piquent votre mec, et à la fin on a presque envie de le leur donner notre cher homme!

Tout de suite cela m'a attiré aussi bien l'oeil que l'esprit.

3929_000026Car si vous ne le savez pas encore, je suis Lili, spécialiste en brisage de couple. Ou plutôt, spécialiste en incruste dans les couples.
J'ai pourtant pas l'air bien méchante hein? Non, je ne le suis pas. Mais pour des raisons plus ou moins inconnues j'ai une malheureuse attirance pour les hommes pris, de même que les hommes pris ont une malheureuse attirance pour moi.

Tout ça pour dire que je me suis retrouvée à surligner les pages de Cosmo! Ah oui une grande première! J'ai plutôt l'habitude de surligner des livres de littérature, d'histoire, de français, grammaire... Mais des magazines féminins, c'était une première!

Pourquoi? Tout simplement parce qu'au bout d'un temps, lorsqu'il n'y a que des hommes pris qui vous draguent, et que tous les hommes qui vous plaisent sont pris, il faut s'interroger. Parce que lorsqu'on fait le bilan et que 95% de vos hommes étaient déjà l'homme d'une autre, c'est qu'il y a une donnée qui ne peut venir que de vous...

Euphorie d'un soir, préméditation, égoïsme, folie, sadisme, peur de l'engagement, du bonheur? Il peut y avoir tellement de raisons? Et s'il n'y en avait pas?
J'ai donc tenté de me renseigner un poils sur moi.

J'ai donc entrepris la sérieuse lecture de l'article, sans attente particulière pourtant. Mais je me suis reconnue dans tous les témoignages!
Mon cas s'avère sérieux, je n'ai pas une raison de piquer les mecs d'une autre femme, mais toutes les raisons regroupées pour le faire... Aïe!

Raison n°1: La peur de l'engagement.
C'est fou comme je peux avoir peur de l'intimité, de la relation sérieuse et durable.
Oui bien sûr, je ne m'en suis pas rendu compte tout de suite. Mais en faisant le point sur la durée moyenne de mes relations, sur le degré d'intimité avec mes copains... Ça devient une évidence.
C'est tellement plus facile d'arriver de se sauter dessus, de plaisanter et de n'avoir que des discussions sympathiques et superficielles, et rien qui fasse apparaître une potentielle incompatibilité. Rien de compliqué.

Raison n°2: Allez vers ce qu'on désire en fuyant ce qu'on redoute.
Le beau petit couple, stable, qui s'aime et tout et tout. Le couple normal finalement. Tout ça nous attire forcément, on a envie d'être heureuse nous aussi!
Mais c'est tellement angoissant d'avoir, et de craindre de perdre ce qu'on a...dv1725007
Je n'ai absolument pas confiance en les hommes (et pour cause...). Mais c'est rassurant de se dire que la copine est vraiment conne, qu'elle ne voit rien et ne comprend rien, alors que nous, nous savons tout. C'est elle qui porte les cornes et c'est nous qui les lui faisons porter.
Dans l'histoire il faut aussi savoir qu'être la maîtresse nous met à l'abri d'être trompée, mais que c'est tout de même l'infidélité pourtant tant redoutée qui est la base de la relation...
J'attends d'un homme qu'il me rassure et qu'il m'aime, chose qu'il ne pourra jamais m'offrir s'il y a une autre femme.
Résultat des courses, je fuis ce que je cherche (la raison 2 étant liée à la raison 1) me réservant des déceptions amoureuses à répétition.

Raison n°3: Pour une fois, je n'étais pas au courant.
La première fois que cela m'est arrivé je ne savais rien. J'avais des indices, mais je ne voulais pas les voir parce que j'étais amoureuse. L'amour rend aveugle, rien n'est plus vrai.
Mon innocence m'a sauvée puisque je suis partie au moment même ou je l'ai appris. Là pour le coup j'ai été vraiment trompée sur toute la ligne, et je n'ai pas supporté. (Ce qui confirme le cas 2!)

Raison n°4: Changer l'affreux Jojo en doux agneau.
Depuis heu... depuis je ne pourrais même pas vous dire à quand cela remonte tellement c'est loin, je veux changer les gens. C'est un challenge que je me suis imposé depuis mon tout premier copain.
Les mecs c'est tous des connards, mais pas forcément tout le temps. Le but est de prendre un connard lambda et de le changer en homme formidablement gentil et amoureux de moi.
Dure entreprise, car même si je sais qu'on ne peut pas changer une personne si elle ne l'a pas décidé, j'y crois encore et encore en mon for intérieur. J'essaye tout, jusqu'à ce que je sois vraiment trop malheureuse à force de persister.
Si un jour je réussis à changer un sale con, en adorable mari, ce n'est pas moi qui aurait réussi, c'est juste lui qu'il aura décider de le devenir.
Mais l'espoir alors, quelle saloperie!

Raison n°5: Le goût de l'aventure.
On ne le dira jamais assez, c'est quand même sacrément excitant de se voir à l'insu de tous, en cachette, de braver l'interdit. Ne pas pouvoir se voir tout le temps créé le manque qui créé le désir et l'envie.
Tout cela est excitant, oui il n'y a pas d'autre mot. On se croit dans un film, dans un roman, dans tout ce que vous voulez, mais pas dans une petite vie banale et sans rebondissements.
Et ça je crois que c'est mon plus gros problème: vouloir que ma vie regorge de multiples péripéties pour ne jamais m'ennuyer et avoir l'impression que je vis.

Raison n°6: un ego encensé.
Rien de plus agréable que de se sentir désirée. BA16563
Rien de plus rassurant de voir que l'on peut avoir celui que l'on veut bien que la situation initiale ne s'y prête pas. Car sur le lot, seulement un a résisté à mon charme. Bon ok, sa copine était dans la pièce... Et puis merde, s'il m'a choisie moi, si j'arrive à le faire craquer, c'est que je dois être une sacré tentation... C'est nul, mais ça flatte!
Et puis, a une période j'étais vraiment déterminée, quand je voulais quelque chose il fallait que je l'aie. Je voulais un mec, bien c'était lui ou rien.
Et ce n'est pas si dur que ça d'avoir ce que l'on veut quand on emploie les bons arguments... Croyez-moi!

Raison n°7: Un désir de simplicité et de non-prise de tête.
Combien de fois on en a raz le bol des mecs, d'être amoureuse et de souffrir, de se prendre la tête pour des conneries. Alors on se dit que cette fois-ci, c'est juste pour s'amuser, qu'on ne veut rien de sérieux, la preuve on sort avec un homme déjà pris, ça ne durera pas...
10147726Ah ah, erreur!
Car si l'on se dit qu'on quittera l'homme avant de s'attacher, c'est au moment où l'on est attachée qu'on s'aperçoit qu'il est temps de partir, mais le mal est fait, on ne veut déjà plus partir.
Les folles nuits volées, les appels et les messages enflammés deviennent des crises de jalousie, un désir d'avoir plus, toujours plus.
La badinerie, la simplicité et le plaisir disparaissent pour laisser place à la prise de tête la plus monumentale du siècle. Car si les hommes aiment avoir le beurre et l'argent du beurre, les femmes veulent qu'ils choisissent, chose qu'ils font très rarement, et encore moins souvent en faveur de la maîtresse.

Ensuite, il y a toutes les raisons "de salopes" comme: Être la maîtresse rien que pour casser les couples. Pour se venger du mal que nous on fait les hommes sur leur pauvre copine qui n'a rien fait, elle. Parce qu'on est un connard dans l'âme qui a envie de coucher avec la terre entière pour avoir l'impression de profiter de la vie (et pour attraper plein de cochonneries au passage) et ce, sans se soucier des autres, etc.
Bref, mais je ne développe pas car je ne me sens pas concernée.

Conclusion:
Même si l'on a toutes les meilleures raisons, voire excuses, du monde pour aller vers les hommes pris, bien souvent rien de tout ce que l'on veut ne se passe et l'on récolte tout ce que l'on craint et ce que l'on fuit.

Ça tombe bien, j'ai justement décidé de prendre comme bonne résolution à partir de l'année 2007 d'arrêter les hommes pris!

Allez, n'ayez plus peur les filles, je ne vous les piquerai plus vos mecs.

Quoi que, je crois que ça va être ma résolution la plus dure à tenir!