Parce qu'ils se sont tout simplement regroupés aujourd'hui entre midi et 18h

dans:

1/ la file du restau U :
un groupe de 3 personnes fait genre "oh salut, comment ça va?" à des filles juste devant nous, alors que:
-ça se voit comme le nez au milieu de la figure qu'ils se connaissent à peine
-qu'ils leurs disent trois mots et basta
-qu'ils espèrent passer comme ça à la gratte parce que c'est trop chiant de faire la queue comme tout le monde.
Comme j'en ai marre de faire des réflexions aux gens tous les midis, je ne dis rien.
minutes plus tard, d'autres personnes refont la même choses et passent à côté du groupe de grugeurs en disant "attends mais y'a XXX devant là", et un mec du groupe des grugeurs dit "ouai c'est ça, et elle est tout devant pendant qu'elle y est!"
Wahou! j'étais sur le cul! Le mec gueule alors qu'il avait fait la même chose juste avant!
Bref, bande de cons!

2/ à la bibliothèque :
J'essayais tant bien que mal de bosser quand une fille est arrivé ma table et s'est assise à côté de d'une fille, qui était visiblement sa copine. Elles parlent tranquilles, elles chuchotent mais elles font QUAND MÊME GRAVEMENT CHIER! Elle raconte sa vie, ses histoires, etc. Je m'aperçois que j'avais oublié de remettre mes boulkiès. Je dis à ma copine marinette à côté de moi, que "bon, je vais remettre mes boulkies hein, parce que... "
Et la connasse qui raconte sa vie me dit "parce que quoi?"
Je réponds gentiment que "parce que comme ça je ne serais pas gênée par le BRUIT, et que en plus je ne lui parlais pas à elle!"
A la réflexion j'aurai dû lui dire "écoutes connasse, tu me fais chier à raconter ta vie. j'essaye de bosser et ici on n'est pas chez le psy mais dans une bibliothèque. Alors soit tu fermes ta gueule, soit tu vas continuer ta psychanalyse de merde dehors? tu me comprends bien là ou tu veux que je te le réexplique?"
bref, c'était une pauvre conne.

3/ A la gare:
J'arrive à la gare de chez moi.
Je sors, et là sur le pas de la porte de la gare y'a deux mecs qui se bastonne méchamment. Bon c'est pas avec mes 30 kilos que je vais faire quelque chose, et manque de bol y'a juste les "potes" des bagarreurs qui essayent de remettre un peu d'ordre (ou de mieux défoncer un mec, je vois pas trop!)
Je vois un banc de contrôleurs non loin de là, je vais les voir et dit "excusez-moi mais y'a des gens qui se battent devant l'entrée de la gare" Et on me répond gentiment "ah oui, mais nous, devant la gare on fait pas"
Je suis tellement choquée par la réponse que je m'en vais complètement dépitée...
Bref, bandes de bouffons.

4/ dans la rue :
Sur le chemin entre la gare et chez moi.
Je marche pépouze. je passe à côté d'un mec, la quarantaine qui parle avec une dame. Je vois que le mec me fixe. Bon, soit. Et là, cerise sur le cadeau, il me sort: "vous êtes belle comme la lune."
J'en n'ai rien à taper de son compliment merdique de pervers en chaleur! Mais vu qu'il est avec quelqu'un je me contente d'un "merci" avec les yeux au ciel.
Mais finalement je crois que j'aurais dû dire : "je sais oui, mais manque de bol c'est absolument pas réciproque!"
Bref, boulet quoi!

Je ne sais pas pourquoi j'ai été gentille comme ça aujourd'hui?! Ça restera l'énigme de la journée, voire même de l'année!

Je me dis que je suis un peu trop patiente parfois...!