Je dirais même plus que les affaires reprennent!

Pas de mail supplémentaire à vous donner parce que, chers hommes vous n'avez pas été très créatifs.

Mais j'ai mieux à raconter! Bon c'est un peu gênant et il va y avoir de l'autocensure (tout de suite les grands mots) parce qu'évidemment je vais parler de quelqu'un qui lit mon blog... Mais pas que.

Alors par quoi commencer. Ou par qui pour être plus juste!

Samedi, rendez-vous dans un café avec La Rouquine avant d'aller retrouver... Ah merde, faut encore que je trouve un surnom. Pour l'instant ça sera avant de LE retrouver.
Et comme on ressemble un peu à des mannequins avec La Rouquine (non mes chevilles ne sont pas grosses) un photographe nous a filé sa carte pour faire des photos de nous (probablement à poils, mais passons).
LE gentil garçon trouve quand même le moyen d'arriver 30 minutes en retard, paraît que son excuse est valable.
M'enfin heureusement que La Rouquine était sinon je serais sûrement partie.
Il arrive. Encore merci à La Rouquine qui a fait la conversation à ma place! Puis il a bien fallu qu'elle parte, et là, gros moment de solitude pour moi!
Heureusement que ça n'était pas un vieux timide comme moi, du coup le malaise s'est vite dissipé.
Donc charmante soirée : café, restau, café, et il m'a raccompagnée chez moi. D'ailleurs on ne s'est presque pas perdus!
Je l'ai embrassé juste avant qu'il parte et voilà, pour l'instant j'en suis là.

Mais j'ai aussi quelque chose d'autre à raconter, parce que je compte bien récupérer ma crédibilité que j'avais perdue! (spéciale dédicace à ma BF).

Micro flash back: au café avec La Rouquine et Lui. Mon portable sonne, "numéro privé" s'affiche sur mon écran. Hum...
C'était bel et bien Bourriquet.

J'étais un peu paniquée et je ne me souviens plus trop ce qu'il a dit. Mais il ne s'est pas présenté, il était là, en train de rigoler plus ou moins, de faire des blagues, sauf que je n'avais PAS envie de rire avec lui.
C'est donc au moment où il a dit "Mais mademoiselle qui est à l'appareil?" que je lui ai raccroché au nez ni une ni deux!

Il rappelle.
Direction les toilettes pour lui parler un peu plus au calme.
"-Oui c'est La Bourrique
- Oui?
- Mais tu m'as raccroché au nez?
- Oui.
- Mais attends on ne me raccroche pas au nez à moi. (je rêve!)
- ...
- Tu fais quoi là, t'es en train de manger?
- Non je suis occupée là, je suis dans un café.
- T'es avec un mec? (vas-y, fais-moi ta crise de jalousie de merde que je rigole un peu!)
- Ça ne te regarde pas.
- Bon bin tu me rappelles dès que t'as fini.
- Non. je ne te rappellerai pas.
- Lili, si tu ne veux plus me voir, faut me le dire (putain quel connard il m'a piqué une de mes phrases en plus!)
- Mais je te l'ai dit! (et bime!)
- Ah... non mais c'est parce que quand tu me l'as dit j'étais pas très sûr, c'est pour ça que... (intonation de quelqu'un qui se sent tout tout tout con!)
- Et admettons que ce soit ça, ça fait un mois qu'on s'est pas vu, t'as pas l'impression que c'est un peu tard là?
- Non, mais attends, tu verras je t'expliquerai, y'a pleins de choses qu'on changées.
- Tu m'appelles pour quoi exactement là?
- En fait j'ai une soirée sympa ce soir avec des amis et je voulais que tu viennes avec moi (ah oui, il lui faut 8 mois avant de me présenter quelqu'un ? pauvre tâche)... Non mais, tu sais quoi, appelle-moi quand tu as fini.
- Je t'ai dit non.
- Ok bon bin je te rappelle plus tard alors.
- Heu, si tu veux.
- Bisous
J'ai raccroché.

Alors? BF? Franchement, elle gère la petite Lili non?!

Moi personnellement je suis assez fière de moi!

Je pensais qu'il allait faire son come back le 14, genre "tu me manques". Sans blague connard, ça fait je sais pas combien qu'on s'est pas vu!

Bref, complètement à côté de la plaque cette pauvre Bourrique. En plus il m'a tendu des bonnes perches pour que je le recale bien comme il faut.
Voilà qui est fait.

Bilan: samedi positif pour Lili! Fière et contente!