Encore hier, au téléphone avec ma BF, je disais que finalement, rester ici sans rentrer le week end ce n'était pas si dur que ça, et même que si je devais rester 3 semaines, je pourrais...

Mouais...

Sauf que quand j'ai dit ça, ça faisait tout juste une semaine que j'étais revenue ici, et que je n'avais pas prévu mon habituel coup de blues du dimanche dû à mon départ de la capitale pour revenir ici.

Mais "comment ça, un coup de blues de départ alors que tu n'es pas partie?"

Bin oui, c'est comme ça. C'est peut-être cyclique. Inconsciemment je me dis qu'on est dimanche soir, et que dimanche soir, c'est le soir d'intense déprime.
Bon, là c'est minoré vu que je ne suis pas partie, mais quand même, j'ai cette petite sensation de gêne et cette énorme sensation de vouloir me retrouver dans les bras de mon chéri...
Mais je sais que ça ira mieux demain, et encore mieux après demain.

Bref, il me manque.