... de toujours revenir ici au lieu de rester à Paris.

...de devoir dire aurevoir toutes les semaines, parce que les adieux, moi ça me rend super triste.

... de devoir bosser, bosser, bosser parce que les exams approchent.

... parce que, les exams ça fait peur.

... d'avoir quinze mille corvées à faire.

Pourtant, j'essaye de relativiser, de me dire que cette semaine bien remplie va passer vite, que vendredi prochain je serais à Paris pour 15 jours, que je vais faire un stage trop bien, que je pourrais voir Tigrou quand je veux (même si je n'aurais pas trop de temps), que je serais près de ma famille et de mes amis...
Mais je n'y arrive pas.