J'ai eu des idées de cheveux. Si si.

Je me suis dit que j'allais me refaire une frange (comme tous les étés, même si on n'est pas encore en été). Mais j'ai décidé d'innover. Au lieu d'en faire une fine, j'ai pris plus de cheveux. Drame, car du coup, ça me faisait un visage trop carré avec mes longs cheveux autour.

Comme ma mère n'a pas un CAP coiffure, elle n'était pas capable de me faire un dégradé et je me suis dit que j'allais aller chez le coiffeur, le vrai.

Donc, j'expose mon problème à la coiffeuse et lui dit que ma frange elle est moche et que j'ai une tête de cocker avec cauz' je vous ai déjà expliqué pourquoi.
Elle me dit ok, me shampouine la tête et m'emmène à la torture.
Miraculeuse, je suis tombée sur la seule coiffeuse au monde qui a bien voulu ne pas me couper la moitié de mes longs cheveux et a vraiment coupé juste un centimètre de pointe.

Mais dans la vie, tout à un prix...
Elle a donc fait un petit dégradé exactement comme je voulais devant pour enlever l'aspect carré, a redonné une forme à mes cheveux de derrière sans me faire des queues de rat et m'a fait un brushing tout a fait seyant.
(Et la tu te dis : mais il est où le prix à payer. Patience te dis-je)

Puis voilà qu'elle me fait "bin ça vous va bien la frange épaisse comme ça finalement".
Puis chose logique, elle prend ses ciseaux à effiler puis s'acharne sur ma frange que finalement j'aimais bien.
Quand j'ai vu le résultat, je suis passée de super contente de mon expérience coiffeuse-qui-aime-les-cheveux-longs, à envie de pleurer et de tuer la coiffeuse frustrée de pas avoir coupé et qui s'est acharnée sur ma frange au lieu de l'effiler légèrement.

Je vous laisse constater l'ignominie par vous même...
IMG_1917

Bref, j'ai eu envie de pleurer jusqu'à ce que je trouve la technique de je-mets-ma-frange-un-peu-sur-le-côté-en-attentdant-que-ça-repousse car ça me fait moins une tête de gland.