Hier soir, alors que je me promenais dans les rues de Paris avec 2 amies, nous sommes passées devant un sex shop.

Pas le genre de sex shop classe du genre des boutiques hype "1969". Non, le sex shop de quartier, le vrai, celui qui fait peur et qui est fermé par un rideau rouge en guise de porte avec des gros gars à l'intérieur.

Puis on s'est qu'à 21 ans, on avait grandement l'âge de décourvrir les miles et unes merveilles de ses endroits sordides.

Nous sommes donc entrées après moultes consultations.

Alors, pour tout ceux qui n'y sont jamais pénétrés (sic), voilà ce que l'on peut y trouver :

Des sextoys en veux-tu en voilà. On s'en serait un peu douté. On trouve donc des god, de toutes les tailles et de toutes les couleurs, des gods pourvus de couilles fripées, des gods à double pénétrations, des gods pour lesbiennes (i.e. tu peux une de chaque côté!), des bouches vibrantes, des chattes en plastique. Et bien sûr, t'as le choix entre le modèle européen ou le model noir. Faut savoir s'adapter à la demande bordel!
Puis on trouve aussi des objet qui font un peur comme des bras en plastique, des gods XXXXXXL que même mon cheval il n'en a pas une aussi grosse... A quand la jambe en plastique pour un footfucking?!

Puis il y avait des petites cravaches, des menottes, des strings à perles, des string ficelles, des collants avec un trou à l'entre-jambe. Et j'en passe.

Mais dans un sex shop, et je ne m'en serai pas doutée, il y a surtout... Des casettes pornos. Je dirais même le paradis du porno. Et tout ça c'est super bien rangé en stand :
- gays où on peut voir un mec parfaitement ravi, même enchanté de se faire sodomiser
- transsexuels où tu te demandes vraiment mais pourquoi cette fille à un vrai pénis?
- femme mûre (celui là c'était mon préféré! tellement drôle!)
- lesbiennes
Puis y'avait les plus trash après :
- Sado maso : où tu vois une fille qui se fait ligotter les seins
- uro-scato : où tu vois deux filles nues mais bizarrement marrons (mais elles ont fait un combat de boue avant ou comment ça se passe?)
- fessée avec une magnifique jaquette montrant un cul pire que rougi intitulé "je bats ma femme"
- et pour finir en beauté un stand insecte, qui s'apparentait plus à viol au final.

Bref, un sex shop c'est vraiment un endroit charmant où on te sugère de te mettre un bras dans le cul, de violer ta fille, de lui chier dessus avant alors que tu l'as ligottée bien fort. Bien sûr il est recommandé de la frapper elle, et de battre sa mère.

Parfois je me demande où va le monde.